Les origines mystérieuses des Daïnaculus

Par Ilusenthar, créé le : 2011-05-26 16:08:00
et modifié la dernière fois le : 2014-02-18 13:09:37
Après une petite introduction sur la cosmogonie, je veux maintenant vous emmener faire un petit tour dans l’univers des Caërions. Bien entendu, cela ne va pas être un court voyage alors nous ferons cela étape par étape, article après article et je tiendrais en compte vos demandes, commentaires et remarques pour savoir vers où je peux vous conduire aux prochains épisodes. N’hésitez donc pas à réagir à ces articles.

Univers des Caërions

Après une petite introduction sur la cosmogonie, je veux maintenant vous emmener faire un petit tour dans l’univers des Caërions. Bien entendu, cela ne va pas être un court voyage alors nous ferons cela étape par étape, article après article et je tiendrais en compte vos demandes, commentaires et remarques pour savoir vers où je peux vous conduire aux prochains épisodes. N’hésitez donc pas à réagir à ces articles.

Pour prendre un point de départ, j’aurai pu commencer par essayer de résumer les principes de cet unUnivers mais après une discussion avec mon cher ami Gakork (il se reconnaîtra) j’ai préféré suivre son conseil et commencer par quelque chose de moins classique. C’est pour cela que je vais aujourd’hui vous parler d’un sujet que certains connaissent bien, tout du moins le terme, je veux parler des Daïnaculus. Approchons nous discrètement de ces êtres hors du commun et qui font partie de la mythologie d’Eastaria, c’est à dire du monde physique de l’univers des Caërions.

Si certains ont pu connaître ce terme, c’est parce qu’il a été employé dans notre histoire de guilde sur World of Warcraft, cependant ces êtres sont bien originaires de l’univers des caërions et n’ont rien à voir avec l’univers de Chris Metzen. Pour les présenter, nous allons nous plonger peu à peu sur Eastaria, il y a des milliards d’années de cela alors asseyez vous confortablement et profitez du voyage … .

Tant d’histoires sont devenues légendes à propos des Daïnaculus qu’ils font aujourd’hui partie de l’Histoire d’Eastaria, de ses mythes mais également et pour encore certains d’entre eux … de leur actualité. Cependant pour bien comprendre l’impact qu’ils ont eu sur le monde physique, de ce qui est (« Eastaria » en Caërsyl Dinather, la langue des tribus éternelles engendrées par Ilusenthar), il faut remonter plusieurs milliards d’années en arrière par rapport à notre époque. Leur nom est issu d’une contraction d’anciens termes Aénols, les éternels des vents célestes. « Daï » désignant des inconnus que l’on peut traduire par « Ceux », « Nieng » qui désigne le vide ou le néant, et enfin « Aculus » qui veut dire « Enfanté ». En forme contracté, on peut donc traduire Daïnaculus par « Ceux enfantés par le néant » dans cet ancien langage utilisé par les moines rynistes aénols pour décrire ces êtres dont l’origine est encore inconnue à ce jour.

Tout ce que les aénols léguèrent, ce sont ces histoires, qu’aujourd’hui beaucoup considèrent comme des mythes, quant à l’apparition des 12 premiers Daïnaculus. La version la plus connue et dont un exemplaire original se trouve encore sur Kalériak, parle de ces êtres qui furent projetés hors de Loharchoon, la gigantesque étoile dévorante au coeur d’Eastaria et plus précisément de l’élégias Phérixx. Nous étions alors dans le dernier quart de l’ère des éternels. Les peuples illustres comme les Daëgius, les Kedjes, les Aénols et les Chendenns continuaient leur expansion dans les Cieux explorés (les secteurs spatiaux découverts et colonisés). Le rynisme était alors la religion la plus puissante et la plus répandue. Le reste de la population portant la foi était tourné vers les panthéons harchoonéïques, dédiés aux esprits de la destruction : les Saëryns. Cette ère était déjà très marquée par les conflits contre Arthévius, Hérèkiath et le terrible Protérion. Mais aux jeunes éternels qui venaient rejoindre leurs pères au fronton de ces grandes civilisations, on apprenait l’histoire du puissant Caërion de la destruction, Saërth, ayant brisé l’anosphère (la forme primordiale d’Eastaria) pour se frayer un chemin jusqu’au royaume d’Aliom le Caërion de la création : Loh.

Depuis, une bataille fratricide s’opérait entre les deux Caërions au centre de cet astre à mi-chemin entre une étoile et un trou noir, gigantesque forme hybride au centre de tout Eastaria. Cette lutte durait depuis des millions d’années et il était interdit d’approcher de Loharchoon, nouveau nom de ce sanctuaire où se déroulait une bataille titanesque dont la conclusion déciderait du sort de tout Eastaria. Un gigantesque blocus spatial avait été organisé autour de Loharchoon par les peuples éternels afin de préserver cette zone de toute intervention dans un camp comme dans l’autre.

Cependant, c’est là que les Daïnaculus entrèrent en jeu.  Douze formes furent un jour expulsées de Loharchoon, elles avaient des tailles dépassant celle de certaines planètes et avaient dans leur sillage des débris de feu extrêmement dangereux. La légende raconte même que ces débris qui formaient la queue de ces projectiles spatiaux étaient vivants, des sortes de vies primordiales proches des Neitémis, les vers solaires. Ces sphères transpercèrent le blocus spatial avec une telle violence qu’elles disparurent dans la confusion provoquée par ces soudaines apparitions. La légende dit encore que ces proto-neitémis qui formaient le sillage de ces douze météores prirent ensuite le relais quand leur vitesse commença à décroître et qu’ils emmenèrent ces sphères immenses dans des secteurs inexplorés jusqu’alors.

Ces météores inquiétèrent énormément les civilisations éternelles et les rynistes virent tantôt cela comme un message d’espoir des Caërions, tantôt comme un sombre présage. Ceux qui furent les plus clairvoyants y virent les premiers signes de l’Angnarsyrk, le jugement dernier pour les éternels annoncé depuis l’aube des temps (qui d’ailleurs arrivera à la fin de cette ère des éternels avant marquant le début de l’ère des Kantrels). Dans ces douze sphères vivaient des êtres exceptionnels, dotés d’une forme brute et pure d’essence comme pour les éternels ilusenthariens. Ils n’avaient alors aucun équivalent et même eux ne purent expliquer la raison de leur apparition. Mais le fait est qu’ils avaient une propriété exceptionnelle : ils n’étaient pas reliés au monde éthéré, de ce qui fut, sera et aurait pu être : Unmarilié. Ainsi, ces êtres sans destinée, sans passé, étaient également insoumis et personne ne pouvait prévoir ce qu’ils allaient provoquer, même pas les Lasteryns de la Caërion de l’imagination : Igia.

Raconter ici l’histoire des Douze serait très long et fera sûrement l’objet d’autres articles mais ils parvinrent à creuser au travers de leur gigantesque « oeuf », se nourrissant de son essence, pour se frayer un chemin vers la surface et ensuite vers d’autres civilisations. Ces douze Daïnaculus, par leur audace et leurs capacités hors du commun, se mêlèrent aux éternels. Certains tentèrent d’user de leurs prodigieux pouvoirs, d’autres furent asservis par ces derniers, mais tous eurent une histoire exceptionnelle. On peut citer leurs plus grands représentants : Unéouk le conquérant qui fut à l’origine de la puissance céleste du clan de la Fournaise, Zikil’lyeÿs « la Sainte Sanglante » qui hérita de Fel Kéréthoj, Commbée la « Non morte », Worphogg le futur maître des Scribains d’Hérèkiath et enfin …. Tarec.

Tarec fut le plus connu de tous les Daïnaculus puisqu’il parvint, au terme d’une très longue histoire, à s’infiltrer dans la grande bataille de l’Angnarsyrk plusieurs dizaines de millénaires plus tard, et frappa en plein coeur le héros Eccnoryn qui venait de recevoir l’essence d’Aliom en blessant grièvement Saërth. Tarec récupéra alors une partie des pouvoirs d’Aliom et de Saërth, devenant alors un Semi-caërion et incarnant alors …. le chaos le plus pur qui soit. Aujourd’hui, Tarec est toujours sur Loharchoon et dirige ses forces chaotiques et ses esprits asservis, ayant tenté de recréer d’autres Daïnaculus pour répandre son influence.

Ce que la légende ne dit pas, c’est que les Daïnaculus n’étaient pas que douze. On connaît surtout ces noms mais il y en avait d’autres et d’ailleurs certains n’ont peut être pas encore « éclos » des météores rejetés il y a des millions d’années de cela. Lorkarnor est le plus connu des Daïnaculus appartenant à cette seconde génération et ayant troublé le jeu par le fait que pendant des dizaines de millénaires …. tout Eastaria était persuadé qu’ils n’étaient que douze … .

Voilà, j’espère que cet article sur les Daïnaculus vous aura intéressé. N’hésitez pas à me dire par commentaire si vous voulez que je développe un point en particulier ou pour me suggérer une autre histoire. J’espère que cela vous aura plu !

Partager
Dans la même catégorie
  • publié le 2012-03-01 19:56:00 by
    Il y a quelques mois reprenaient les aventures des testeurs du jeu "Caërions", jeu de rôle 100% Kayleryns. Redécouvrez l'article d'initiation et descriptif d'Homérion, l'un des mondes d'accueil de cet univers vaste et troublé par les conquêtes de pouvoir et de l'existence même (issu du Blog de Perphélios)
  • publié le 2011-10-08 15:05:00 by
    Il y a de cela quelques jours, plusieurs Kayleryns se sont regroupés chez Perphélios pour tester le système Caërions, son univers, sa cosmogonie et son jeu d'aventure / de rôle. Revenons ensemble sur les résultats de cette partie et les éléments intéressants dégagés par les joueurs.
  • publié le 2011-07-07 14:38:00 by
    Bien, nous allons finalement reprendre notre exploration de l’Univers des Caërions comme cela avait été annoncé il y a plusieurs semaines. Après un emploi du temps personnel plus que chamboulé, je reprend enfin le contrôle de toutes ces activités créatives que j’ai entrepris.
  • publié le 2011-05-26 16:08:00 by
    Après une petite introduction sur la cosmogonie, je veux maintenant vous emmener faire un petit tour dans l’univers des Caërions. Bien entendu, cela ne va pas être un court voyage alors nous ferons cela étape par étape, article après article et je tiendrais en compte vos demandes, commentaires et remarques pour savoir vers où je peux vous conduire aux prochains épisodes. N’hésitez donc pas à réagir à ces articles.
  • publié le 2011-02-15 21:16:00 by
    Découvrez le projet actuellement en préparation aux Studios Kayleryns : le MJAO. Maître du Jeu Assisté par Ordinateur. Un outil exclusif pour l'univers des Caërions et qui pourrait être adapté pour d'autres univers.