L'enseignement conscient : à la découverte des Caërions
    L'enseignement conscient : à la découverte des Caërions
    Par Ilusenthar, créé le : 2014-08-30 12:11:00
    et modifié la dernière fois le : 2014-11-21 18:30:49

    A l'occasion du lancement de ce portail dédié à l'univers des Caërions, je vous propose une première brève de circonstance. Découvrir cet univers et sa cosmogonie est un long voyage pour le profane, mais sa curiosité en sera récompensée par la richesse de cette création fantastique. Pour vous accompagner en ce début d'exploration des mondes physiques et éthérés, je vous propose de découvrir le témoignage d'un Eelon, un combattant érudit, face à son rôle de missionnaire des religions ryniques.


    "Tant de regards qui se détournent de moi. C'est avec la plus grande patience que je les ai vu rejoindre la cour intérieure de cette demeure, d'un pas nonchalant et dans la grande majorité affichant un véritable étonnement face à ce lieu qu'ils découvraient. Le calme que nous offrait ce petit jardin, et le charme indéniable des murs qui nous entouraient, offraient un cadre idéal pour mon enseignement. J'avais déjà vu cette scène tant de fois, observé tous ces visages, jeunes, vieux, provenant de peuples et de civilisations diverses, toujours avec autant de fascination. Pour eux, je n'étais qu'un Aldaren*, un de plus au sein des colonies de réfugiés, un visage parmi tant d'autres, mais tous savaient que c'était l'Ordre qui m'envoyait. Ainsi ils étaient venus, certains intrigués, d'autres cherchant des réponses à leurs questions dans ces temps troublés par les guerres, les exodes et tous les mystères auxquels ils avaient pu être confrontés.

    J'avais toujours observé le même rituel, celui que mon maître m'avait enseigné il y a plus de quarante cylens*, laisser les futurs élèves prendre contact avec le lieu de l'assemblée, qu'ils puissent le découvrir, prendre le temps d'apprécier leur chance d'être réunis ici et de se présenter les uns aux autres. Je ne compris l'importance de ce moment que bien plus tard, après avoir vécu au sein de ces populations migrantes, déracinées de leurs mondes d'accueil, en plein désarroi face à un quotidien ayant basculé dans un océan d'interrogations et de craintes.

    Je prenais à mon tour le temps d'apprécier la sérénité offerte par ce lieu et la bienveillance culturelle qu'elle nous offrait. Cette demeure bourgeoise de plus de huit cent cylens et aux murs parés de mosaïques, nous narrait l'histoire locale des Elindurii* qui y avaient vécu depuis près d'un millénaire. Certains de mes futurs élèves du jour s'étaient d'ailleurs empressés de longer ces fresques, témoignages historiques d'un autre temps. J'ai toujours adoré me demander ce qu'ils y voyaient. Certains devaient y retrouver leur passé, celui de leurs ancêtres. Les autres devaient y voir l'héritage lointain de ceux qui les avaient accueilli. Tel était l'éternel prisme des peuples de l'exode, une vision et une culture métissée voyageant de planètes en planètes, de systèmes en systèmes, à la recherche d'une vie meilleure et d'une stabilité retrouvée.

    Certains regards se sont à présent tournés vers moi. La découverte et la rencontre ont laissé place à l'attention, à la curiosité. Je n'ai pas encore dit un mot mais je sais que la tenue que je porte n'y est pas étrangère. Quel honneur que de porter le manteau et les couleurs de l'Ordre rynique*. Ces couleurs de braise et de neige, la majesté des caractères sacrés de Caërsyl Dinather*, cette langue ancestrale datant des premiers peuples éternels, le savoir-faire des maîtres tisserands Narsides* qui donnait un aspect bleuté et presque magique à cette habit. Je suis, encore aujourd'hui, un Eelon, un combattant érudit, et fier de perpétuer la tradition de protection des peuples libres. Pendant que nombre de mes frères sont engagés dans des conflits par delà les étoiles, je suis chargé d'enseigner notre savoir à tous ceux qui veulent le recevoir. 

    Aujourd'hui, ils sont là, réunis devant moi et prenant peu à peu place face à moi comme s'ils avaient compris que j'allais bientôt commencer. La magie de cet instant, celle dont parlait mon maître, où les esprits se préparent à l'ouverture et à la transmission. On m'a confié un savoir précieux, celui permettant de donner un sens à tout ce qui s'est passé depuis des millions d'années, voire des milliards. C'est également un pouvoir formidable, celui de rassurer, de fournir des réponses tout en préservant les croyances de chacun, la culture de chaque peuple, du moins ... pour ceux qui ont un esprit assez ouvert pour cela. 

    Les Caërions*. Beaucoup d'entre eux n'en ont encore jamais entendu parler, ce nom lui-même doit leur être inconnu. Et pourtant les trois Caërions représentent la source de tout ce fut, est et sera dans cet univers. Transmettre ce que nous savons, en tant qu'Eelon, permet d'atteindre la Conscience, celle de l'existence de ces entités, des Ryns mais surtout de l'origine de nos peuples, leur histoire commune, nos erreurs et nos plus grandes réussites.

    J'ai maintenant hâte de commencer. Presque tous se sentent à présent en confiance dans ce lieu et ont trouvé une place où s'asseoir confortablement. Tant de regards se sont tournés vers moi. Je me dois d'être autant à leur écoute qu'ils le seront à mon égard. Comprendre l'étendue d'un univers n'est pas chose aisée, mais ils en sortiront tous plus exaltés, mieux préparés aux épreuves et plus libres. J'ai foi dans l'enseignement de l'Ordre et je me fais le livre ouvert sur des milliards d'années de connaissances accumulées par les plus grandes civilisations, afin que se perpétue le rêve de Rulennthar et d'Ilusenthar, offrir cet univers aux peuples. Seule leur connaissance des règles et des puissances qui les entourent leur permettra de s'en affranchir, et ainsi de briser à jamais le cycle commencé à l'aube des temps, et ainsi de ne plus jamais craindre la fin de cette existence, l'Angnarsyrk*, qui nous menace tous. 


    Eggan Delberon, Aldaren, Eelon de l'Ordre Rynique

    Localisation : Monde "Ostellia'niri", élégias* Sorec'Or 

    Ere moderne



    * (glossaire) :

    Cylen : Unité temporelle standard, représentant environ 1,3 années terrestres.

    Narsides : Corps de métier artisanal se transmettant le savoir du travail des plus précieux tissus éthérés.

    Elégias : Ensemble de galaxies 

    Aldaren : peuple de mortels, ressemblant le plus à ce que nous appelons un "humain". 

    Caërion : Entité primordiale, incarnation d'une grande puissance de l'univers. Les trois principaux connus étant Aliom (création), Igia (imagination) et Saërth (destruction). 

    Elindurii : peuple de mortels, représente la civilisation la plus étendue cosmographiquement parlant sur le monde physique Eastaria. Ils sont plus bipèdes, grands et plus agiles que les Aldarens. 

    Caërsyl Dinather : Ancien langage dérivé de la culture rynique, utilisé à l'origine par les tribus Ilusenthariennes, les premiers peuples éternels. C'est la plus ancienne langue connue et possède un alphabet particulièrement graphique et complexe. 

    Angnarsyrk : peut être traduit du Caërsyl Dinather par "La défaite inaltérable". Représente le principe de fin des temps pour les cultures Conscientes liées au rynisme. 

    Mes personnages

    Mes campagnes

    Favoris, mes listes

    Rechercher

    Assistant personnel

    Cliquez sur les icônes des objets qui vous intéressent afin d'en savoir davantage sur ce que vous êtes en train de consulter. L'assistant personnel vous permettra de très facilement naviguer entre les informations.

    Jeter les dés

    Cliquer sur les dés pour les jeter :
    Tous les dés
    D20 :
    ...
    D12 :
    ...
    D8 :
    ...